Retour /Sommaire

FORUM - AVRIL 2003

>mercredi 30 avril 2003 20:58

Bonjour :)
Je ne suis pas d'accord avec vous à propos des constructions "de luxe" à Puteaux.
Je crois au contraire que ce qui contribue à valoriser la ville est bien.
Mieux vaut habiter un quartier qui monte : Les loyers sont réévalués selon l'indice du cout de la construction, donc je ne pense pas que les habitants pauvres soient chassés de chez eux à cause de la montée de l'immobilier. Quand aux heureux propriétaires, ils revendrons mieux leurs biens.
Quant à la comparaison avec Neuilly ou Levallois, ces villes ne m'effraient pas. Neuilly me semble un peu dortoire, mais le coeur de Levallois est très bien, et il y a un bon conservatoire de musique.
Je serais bientot un heureux propritaire à Puteaux et j'aimerais que cette expérience ne ressemble pas à ma dernière. J'ai eu la malchance de voir la dégradation de mon quartier sur une décennie. J'ai bien mal vécu les dernières années et eu un mal fou à revendre.

bon 1er mai :))
Michel



>mercredi 30 avril 2003 9:57

C'est avec tristesse que j'ai lu votre article nous informant du décès de Marylène.
Je présente toutes mes condoléances à sa famille et à ses proches.
Je ne la connaissais que par vos articles.
En lisant cet article, vos précédents articles ont resurgi dans mon esprit, en particulier celui du 27 février relatant les convocations pour contrôle médical alors qu'elle était déjà bien malade. Ces méthodes et les propos tenus par les policiers municipaux m'avaient choqué ; aujourd'hui ils prennent une dimension encore plus abjecte. Comment ceux qui les ont proférés et surtout celui qui est l'instigateur d'un tel acharnement peuvent-ils encore se regarder dans une glace ?
Il y a deux mois, j'ai découvert votre site, ce qui m'a permis d'en apprendre davantage qu'en dix ans de présence putéolienne. Je connaissais l'aspect clientéliste de la gestion municipale, mais j'étais loin d'imaginer le reste.
Le maire vous présente comme un gauchiste exalté, assoiffé de pouvoir... et utilise des méthodes d'intimidation indignes d'une démocratie.
Après avoir conversé par mail et rencontré de visu, je témoigne ici que vous ne ressemblez en rien au personnage décrit par le maire et ses acolytes.
Bien au contraire, vous êtes quelqu'un de sensible et généreux, pour qui les valeurs d'humanité et de respect d'autrui ont un sens.
Certes, vous avez une personnalité forte et des convictions affirmées ; mais vous acceptez le débat d'idées et rejetez les insultes.
C'est pourquoi, je continuerais d'être à vos côtés avec une détermination encore plus affirmée et de vous aider avec mes petits moyens.
J'invite tous les lecteurs de ce site à en faire autant. Comme les petits ruisseaux font les grandes rivières...
Dieu a rappelé Marylène tout là haut ; puisse t'elle y trouver tout ce dont elle a été privée ici bas.
J.



>mardi 29 avril 2003 14:25

Après les sportifs, serait-ce au tour des anciens ?
Après avoir imposé la carte omnisports aux sportifs putéoliens et taillé dans les effectifs des associations sportives en excluant les non putéoliens, le maire semble maintenant s'attaquer à nos anciens.
Sous prétexte d'une mise à jour d'un fichier ądécidément cette manie du fichage !-, il est demandé à tous les anciens de fournir 2 photos et un avis d'imposition ou de non imposition. Mais en contre partie, tous ne pourront pas bénéficier de la carte CCAS.
Quels sont les critères d'attribution de cette carte ?
Les mille premiers ? Les sympathisants ceccaldistes ? Ceux ayant les revenus les plus faibles ?
Mystère ?
Si les critères ne sont pas publics, c'est qu'ils ne doivent pas être justes.
La ville est immensément riche, son budget est l'un des plus important de France par habitant ; mais les principaux bénéficiaires ne sont pas les plus nécessiteux.
Place au fichage généralisé, priorité aux clients du système ... et malheur aux pauvres, aux nécessiteux et aux géneurs de tout poil, ils n'ont qu'à bien voter et vouer une reconnaissance éternelle au grand vizir !
J.




>lundi 28 avril 2003 23:35

Marylène Lounas nous a quittés la semaine dernière. Nous avions eu à peine le temps de découvrir son visage et son corps amaigris. Elle avait eu à peine le temps de nous dire ce qu'elle avait subi.
Marylène, nous ne t'oublierons pas.
Lio





>lundi 28 avril 2003 23:27

Aaah le square saulnier...trop de mamans portant le foulard, voyez vous ! Eh oui...donc on ferme sans explications, on ouvre parce que les journalistes farfouillent, et les mamans du quartier reviennent avec leurs enfants...et leurs voiles.
C'est ca la realite de puteaux, c'est la mixite, et elle s'affiche aussi dans les jardins. Apparament, ca ne plait pas a notre edile... Trop de foulards j'vous dit!
calimero



>lundi 28 avril 2003 20:31

En surfant sur votre site, j'ai été interpelé par la dédicace à la mémoire de Marie Helene Lounas. Serait elle décédée?
Pourquoi n'avons plus de nouvelles de ces deux employées municipales licencées?
Merci de me répondre
S.


 

>dimanche 27 avril 2003 20:13

La flamme postale intitulée « Puteaux ville du futur » représente le palais de la culture, c'est à dire un bloc de béton et de verre en plein centre ville à côté de la très belle église Sainte Mathilde.
Est-ce à dire que le futur de Puteaux sera une Défense bis en plein centre ville ?
Jusqu'à présent, Puteaux avait su préserver son centre ville, malheureusement cela ne semble plus être le cas.
Depuis quelques années, tous les immeubles construits sont plus hauts que les constructions auxquelles ils se substituent.
Cela concerne les bâtiments publics, tels le palais de la culture et bientôt le palais de la médiathèque ; mais aussi les bâtiments privés, tels le quartier Haussmanien dont les immeubles surplombent les constructions alentour.
Lors de l'aménagement de la place Stalingrad, on pouvait lire dans Puteaux Infos (N°48 - Janvier 95 - page 7) : « La beauté de cette place se situe dans sa sobriété. Sa planitude répond à un impératif catégorique. Pour le visiteur ou le promeneur qui parvient à l'entrée de la place, l'Hôtel de Ville doit apparaître dans sa majesté. Rien ne doit venir s'interposer entre ce monument et le regard. Non seulement, le parti arrêté permet à cette place centrale à l'orée de l'esplanade de remplir sa mission, mais toute sa force esthétique lui vient justement de sa plate simplicité. »
Les temps changent !
Aujourd'hui, les concepts de planitude et d'espace dégagé sont sans doute archaïques, place aux buildings de béton et de verre autour de notre belle mairie !
J.



>vendredi 25 avril 2003 20:03

en réaction très claire au message du 23 avril, je n'ai qu'une chose à dire : " l'amalgame est un des risques du militantisme", il faut effectivement veiller à ne pas devenir le "réciproque" (au sens mathématique) du réac auquel on pense s'opposer. Veille à ne pas devenir un vieux, de mort lente, pour des idées.
Fred


Merci pour vos mises en garde et vos conseils.
Depuis 1 an, en simple citoyen et habitant de Puteaux, je tente, avec mes moyens, de décortiquer un système qui permet depuis 35 ans à un seul homme (et demain -nous promet-il- à sa fille) de contrôler une ville de 40.000 habitants ! C'est fou quand on y pense ! Cette main mise absolue est renforcée par le fait qu'à Puteaux, il y a beaucoup, beaucoup d'argent.
Je suis donc un Putéolien, parmi d'autres, intéressé par le devenir de sa commune...
Critique à l'égard de ce système qui ne laisse place à aucune autre expression, j'accepte -même si je ne convoite aucun poste ou avantage- d'être à mon tour soumis à la critique. Tout cela est normal : je m'expose... j'assume...
J'admets aussi mes erreurs ! Car bien entendu, je ne pense pas détenir la vérité !
C'est aussi tout le sens de ce forum : Exprimez-vous ! Et si Monputeaux ne répond pas à vos attentes, prenez à votre tour la parole !
Puteaux clientélisé, Puteaux clanisé, Puteaux frustré par 35 ans d'autoritarisme... notre cité a besoin de se libérer !
Pour ma part, cela passe par une libre parole critique et certainement subjective ! Cela ne peut être bien entendu qu'une première étape.
Et puis, je vous assure, dans la vie, je ne suis pas un grognon ! et encore moins un "terroriste Tchétchène" comme a honteusement osé écrire la mairie ! :o)))
Christophe



>mercredi 23 avril 2003 17:31

Je prend beaucoup de plaisir au quotidien de me connecter à votre site. J'ai ainsi une vision différente et autrement plus vivante de la ville. Je ne peux face à la dialectique de la mairie qu'approuver l'émergence et le maintien de cette information nécéssaire et contradictoire.
Toutefois pourquoi pratiquer l' amalgame au sujet de Francoise Baron sur OPHLM, palmiers, ville de Nice et Puteaux... Ou est l'interet ? Que cela apporte t'il ?
Voila, j'avais en toute amitié envie de vous ecrire ceci, cela ne m'empechera pas de continuer à vous lire et à faire connaitre votre site.
J

Désolé de vous avoir donné l'impression de pratiquer l'amalgame. Si c'est le cas... je dois me surveiller... car cela veut dire que le maire déteint sur moi ! et ça, ce n'est pas bon du tout !!! :o///
J'ai simplement voulu vous donner des nouvelles d'une proche collaboratrice de Charles Ceccaldi. Rien d'autre.
Christophe



>mardi 22 avril 2003 19:41

D'insistantes rumeurs parcourent la ville concernant la non-acceptation dans les écoles de Puteaux, lors de la prochaine rentrée scolaire, de l'ensemble des enfants atteignant l'âge de 3 ans en 2003.
Trois questions ouvertes, à ceux qui sont ou se sentent concernés, et à la Mairie de notre ville :
* Qu'en est-il exactement ? N'est-ce qu'une rumeur ou est-ce la réalité qui se dessine ?
* Quelles sont les règles d'acceptation des enfants en maternelle ?
* Comment seront traitées les dérogations (enfants habitant Suresnes, ou un quartier de Puteaux ne dépendant pas de l'école concernée, etc...) ?
Merci à tous de vos réponses
JM

 

>mardi 22 avril 2003 10:47

Sportifs à Puteaux : une espèce en voie de disparition ?
La mairie a décidé d'imposer sa loi aux associations sportives en pratiquant le chantage financier. Les associations ne peuvent fonctionner qu'avec une subvention votée par le conseil municipal. Plus de subvention, plus d'association sportive !
Il faut savoir que cette subvention ne provient pas de l'argent de nos élus, mais de nos impôts.
Doit-on subir les diktats de la mairie sans réagir ?
Doit-on accepter que le travail réalisé par les bénévoles, les entraîneurs et les sportifs depuis des décennies soit réduit à néant par la volonté de quelques élus qui ne pratiquent pas de sport et qui n'y connaisse rien ?
Devons-nous accepter la disparition de la plupart des associations sportives sans réagir ?
Ne devons-nous pas réagir tant qu'il est encore temps ?
Ne devons-nous pas manifester notre mécontentement ?
Pourquoi ne pas organiser un grand rassemblement en faveur du sport et d'associations sportives libres à Puteaux ?
Le rassemblement de tous les sportifs, de leurs parents et amis, sur l'esplanade de la mairie un samedi après-midi du mois de juin montrerait leur détermination et obligerait nos élus à en tenir compte.
Parlez-en au sein de vos associations et autour de vous.
Que les différentes associations se réunissent et organisent un tel rassemblement.
Un sportif qui refuse de baisser les bras.
J.

 

 

>vendredi 18 avril 2003 13:52

Je me suis rendu sur votre site après avoir trouvé votre votre papier en donnant l'adresse, dans ma boîte aux lettres.
Convaincu de l'importance de la liberté d'expression en France, je ne peux que vous félicitez de cette initiative. Mais il m'aurait paru beaucoup plus honnête d'intituler d'une autre manière votre site. Car pour un site qui s'intitule "la page des Putéoliens", je ne trouve que quelques articles généraux ou photos sur notre ville, mais et surtout beaucoup d'articles politiquement engagés. Vous tirez à boulets rouges sur l'équipe municipale et routez régulièrement (insidieusement?) l'internaute sur le site du parti socialiste de Puteaux : un peu d'honnêteté intellectuelle ne ferait pas de mal dans les temps actuels où certains clament "à tout va" se faire les VRAIS porte-paroles de ce que les Français pensent.
Alors oui pour ce site, mais sous la condition que les internautes puissent en déduire immédiatement le contenu et la finalité...
Amicalement.
Frank

Je comprends parfaitement votre message : vous attendez de moi un positionnement clair. Le voici :
J'ai crée MonPuteaux.com il y a maintenant un an avec l'objectif tout simple de parler de ma ville. Mais à ma grande surprise, ce projet, au lieu d'être bien accueilli par la mairie, a été critiqué : j'avais eu le tort de faire un site sur Puteaux sans demander d'autorisation. Car rien dans cette commune ne doit se faire sans l'aval de Charles Ceccaldi. C'est ainsi qu'ils pensent.
Depuis, j'ai fait l'objet de pressions répétées et diverses : insultes homophobes, menaces physiques, coups de téléphones, photographies, huissier... Dernièrement, j'ai été chassé de l'hôtel-de-ville...
Face à cela, j'ai décidé de résister. Je le revendique clairement sur mon site. Vous l'avez remarqué vous même dès votre première visite. Et, honnêtement, je me présente sur cette page : www.monputeaux.com/contact.htm.
Si MonPuteaux.Com est "la page des Putéoliens", c'est que tout le monde ici peut s'exprimer. La lecture de ce forum le montre.
Quant aux liens vers le site du PS... vous en trouverez autant vers le site de la mairie, et pourtant ce dernier n'hésite pas à publier des textes calomnieux à mon égard...
J'aime ma ville. je veux la faire évoluer avec tous les Putéoliens, malgré l'actuelle majorité municipale vieille de 35 ans.
J'espère, Franck, avoir répondu à vos interrogations.
Christophe Grébert



>vendredi 18 avril 2003 11:00

les messages d'agora seraient ils bidons ?
il y a sur agora un message d'une femme qui s'exprime au nom de l'association "femmes en avant". Ayant vainement cherché une trace de cette association dans les parutions du journal officiel, j'aimerais savoir si quequ'un pourrait me renseigner. Je suis en effet très désireuse de rejoindre cette organisation.
PS: résultat le plus proche trouvé sur le J.O.:

Association: FEMMES, AVANT TOUT. No/Identifiant:
Activité(s): Social
No de parution: 19970040 No d'annonce: 1389 Paru le: 04/10/97
Département (Région): 75 - Paris (ILE-DE-FRANCE)
Sous-préfecture: Déclaration à la préfecture de police.
Type d'annonce: Création (déclaration d'association)

Déclaration à la préfecture de police. FEMMES, AVANT TOUT. Objet : créer et mettre à disposition des femmes tous moyens destinés à faciliter l'accès et l'égalité des droits fondamentaux ; sensibiliser la population française et les pouvoirs publics sur les difficultés rencontrées par certaines femmes. Siège social : 108, rue Lemercier, 75017 Paris. Date de la déclaration : 11 septembre 1997.

E.

Les messages du forum de la mairie bidons ? Mademoiselle (Madame ?), c'est une question qu'ici, nous ne nous posons plus ! :o) et puis quelle importante ! Ils reflètent ce que pense la mairie... c'est l'intérêt.
Christophe




>vendredi 18 avril 2003 10:10

Dites moi rue Brazza, on n'envisage pas d'y faire des travaux gigantesques genre Palais de quelque chose ? Aujourd'hui on refait la rue à neuf, demain on y fera passer des camions de chantier. Bien joué et belle coordination. Ca sent l'aménagement urbain à la petite semaine. Et cher en plus de ça. Du granit rose, des beaux lampadaires et un petit noeud autour de tout ça. Ca manque un peu d'idée et de finesse. Vous ne trouvez pas ?
Pour en revenir au palais qu'on nous annonce, avez-vous déjà rencontré quelqu'un qui pense que c'est une bonne idée ? Mais faut-il encore se battre contre les petits (gros) caprices du maire ? Imaginez un peu ce que va donner ce mur de verre. Adieu la colline, elle va disparaître (pourtant un des sites les plus remarquables et représentatifs de la ville). Et le choc visuel avec la mairie risque de promettre. En descendant la rue de la République depuis la gare, l'erreur de cette implantation à venir paraît evidente. A t'on fait une analyse du paysage urbain et une étude d'impact (sérieuse) avant de lancer ce projet ?
S.

Disons avant toute chose que cet équipement est le bienvenu. Puteaux, l'une des communes les plus riches de France, a plus que les moyens de s'offrir une grande bibliothèque digne de ce nom. On peut tout de même se demander pourquoi le maire a attendu 35 ans pour la réaliser ! Et maintenant qu'il s'est enfin décidé, pourquoi tant de précipitation et d'autoritarisme dans l'exécution du projet ??? En effet, il ne faut pas être un spécialiste pour comprendre que le lieu choisi pour l'implantation de ce "Palais" (en fait un immense cube de béton et de verre), n'est pas le bon. Le quartier de la colline a échappé aux expropriations de La Défense... il ne survivra pas aux délires pharaoniques d'une mairie en manque de vision.

La Défense a fait de Puteaux une ville milliardaire... Mais qu'a fait le maire depuis 35 ans ? Soyons réaliste : il a tout simplement accompagné le mouvement, c'est à dire dépensé au jour le jour cette masse inespérée d'argent. Mais a-t-il eu un projet d'ensemble pour notre ville ? Au bout de 35 ans, nous nous retrouvons sans piscine, avec une bibliothèque et un cinéma à construire (parce que la mairie a laissé disparaître tous les cinémas de la ville), sans réelle vie culturelle (notre théâtre ne produit rien), avec des déséquilibres flagrants entre les quartiers (le quartier des Bergères est à l'abandon depuis 30 ans, le haut de Puteaux est coupé du bas), etc, etc...
Il faudra bientôt faire le bilan de 4 décennies de gestion ceccaldiste à Puteaux. Ce bilan n'est guère brillant.
Christophe Grébert




>vendredi 18 avril 2003 10:06

Je découvre sur votre site que la ville "achète 2 immeubles rue Richard Wallace dans le cadre du projet de création du futur jardin de la ZAC du Théâtre. Le premier immeuble, au n°40, est acquis à l'amiable au prix de 457.347 euros. La pharmacie mutualiste qui s'y trouve sera transférée de l'autre côté du boulevard, au 31/33, dans un local appartenant à la municipalité".
Du passé faisons table rase ! Cette pharmacie existait déja au début du siècle ! voir page 54 du livre De Michel Hébert et Philippe Guzzo "Mémoire en images Puteaux Tome II.....
J.



>vendredi 18 avril 2003 8:54

Du renouvellement des élus.
Il y a quelques années, un élu pouvait être député ou sénateur, maire, conseiller général et conseiller régional, c'est à dire cumuler plusieurs mandats.

Ces dernières années, différents gouvernements ont pris l'initiative de limiter le nombre de mandats qu'un élu peut cumuler.
Ces lois anti-cumul ont permis de renouveler les élus et d'avoir des élus qui consacrent plus de temps à leur fonction. Ce qui a été fait à ce jour va dans le bon sens, mais il faudrait aller encore plus loin. En effet, lorsqu'un élu est à la fois parlementaire et maire et d'une grande ville, il ne peut exercer chacun de ses mandats qu'à mi-temps ; alors que ces deux fonctions demandent un exercice à plein temps.
Dans le public, personne n'est à la fois directeur d'une administration centrale et PDG d'une entreprise publique.
Dans le privé, personne n'est à la fois directeur d'une entreprise et PDG d'une seconde entreprise.
Un autre axe de réforme indispensable est la limitation de la durée d'exercice des mandats.
Il n'est pas souhaitable qu'un élu puisse exercer une fonction exécutive (maire, président de conseil général ou régional, président de la république) plus de deux mandats.
Personne n'imagine qu'un préfet ou un procureur reste au même poste pendant dix ans ou plus. Pourquoi en serait-il différemment des élus exerçant une fonction exécutive ?
Pour illustrer cette nécessité, les exemples abondent.
Les premiers mandats du maire Jacques Chaban Delmas ont été bénéfiques à Bordeaux ; mais au fil du temps et des habitudes, les dernières années se sont traduites par la non réalisation des travaux nécessaires au développement de la ville, d'où le nom de « La belle endormie », et par la réalisation de constructions coûteuses et somptuaires (musée et vélodrome). L'arrivée d'Alain Juppé à la mairie a permis d'impulser une nouvelle dynamique, de mettre les bouchées doubles afin de rattraper le retard en lançant des travaux indispensables.
Pour illustrer mes propos, j'aurais pu citer d'autres villes, en particulier Puteaux.
Les premiers mandats du maire Charles Ceccaldi ont été bénéfiques à la ville de Puteaux. Force est de constater que depuis quelques années, il est devenu omnipotent et déconnecté des réalités, lançant des travaux sans cohérence d'ensemble et de manière irréfléchie (une crèche qui se transforme en cybercafé ou les abords de la vieille Eglise et du Théâtre sans cesse modifiés), construisant des palais somptuaires !
D'un coté des rues ruisselantes de granit et de palmiers et d'un autre des rues étroites et crasseuses.
D'un coté des palais ruisselants de béton et d'un autre des bâtiments communaux délabrés.
Les élus de la majorité et les fonctionnaires territoriaux n'exercent plus leurs fonctions de manière optimale; ils se contentent de faire ce que le maire leur demande ; personne n'ose prendre d'initiatives par peur de perdre son poste.
Son remplacement devient une nécessité pour que la ville reparte dans le bon sens.
Il serait souhaitable que le nouveau maire soit putéolien ; mais aucun des conseillers municipaux de la majorité, muets pendant les séances du conseil municipal ne semble apte à l'exercice de cette fonction. Il devra donc venir de l'extérieur ; à moins qu'il ne vienne de l'opposition actuelle.
Un putéolien avide de changement



>jeudi 17 avril 2003 19:10

En matière de sport, si la france appliquait la politique du maire de puteaux, nous n'aurions jamais eu Zidane, Platini, Sarkozy, Devedjan..... et cela aurait-été bien dommage pour notre pays.....
Un lecteur de droite.....



>jeudi 17 avril 2003 18:01

bonjour,
je regarde régulièrement votre site depuis quelque temps. Habitant Puteaux, je peux ainsi avoir quelques informations sur ce qui se passe dans la commune, ce que ne me permet pas la lecture de la bulle municipale.
J'aimerais donner mon avis sur beaucoup de sujets mais je vais essayer de me limiter.
On nous rabat les oreilles avec le voyage en Laponie. De quoi s'agit il ??? Qui est allé en Laponie ? Apparemment, la chère Joëlle est allée rendre visite aux enfants, mais qui sont ces enfants, combien sont ils, d'ou sortent-ils, pourquoi les envoit on la-bas ? mystère...
Finalement tout le monde a l'air censé être au courant mais j'aimerais bien voir la tête du puteolien moyen si vous lui annoncez "à propos, tout se passe bien pour les enfants en Laponie".
Pour résumer, je trouve que les actions de la mairie de puteaux ressemblent à un inventaire de Prevert. Des palmiers, un voyage en Laponie, une rue de brazza à la Nicolae Hussein, un jardin des senteurs et une exposition de bronzes
Pour combattre cela, je pense que votre site pourrait être plus vivant, et peut être intéressant si des "projets" pouvaient y être lancés. Par exemple, en ce qui concerne la piscine de l'île dont j'ai peur qu'on ne voit pas de si tôt la reconstruction, pourquoi ne pas lancer une consultation par internet, que les internautes donnent leur avis, et pourquoi pas ne pas construire ainsi un projet de piscine que l'on pourrait améliorer au fur et à mesure. La mairie va sans doute nous pondre un projet de palais des naïades.
C'est un reproche général que je ferais à l'opposition, qui est de trop "réagir" a la municipalité actuelle et de ne pas assez proposer. Car en fait ce qu'on reproche surtout a C.R, c'est de faire n'importe quoi avec le fric de la commune et en fait en face on ne propose pas grand chose de précis(l'enfouissement de la R.N., désolé mais ca ne me fait pas spécialement rêver...).
pour finir
- il faut lancer sur votre site un concours pour identifier le Balzac des Hauts de Seine, responsable de la rédaction municipale et des divers e-mails de témoignage...
- concours 2:
1, 2, 3, galettes des rois, 4, 5, 6, ????

voila, et merci pour le site.
E.



>mardi 15 avril 2003 19:52

Aujourd'hui en fin d'après-midi, s'est déroulée dans l'île de Puteaux, la rencontre de rugby entre l'Ukraine et la Lituanie, 1/2 finale du championnat du monde junior.
Il faisait beau, le match fut agréable, mais il fallait bien suivre le score (11 à 7 pour l'Ukraine) puisque le panneau d'affichage du stade Paul Bardin resta désespérement à 1 à 7, faute pour le préposé d'avoir à sa disposition deux chiffres "1" !
Doit-on y voir un effet de la diminution des subventions au club de rugby ?
B.



>mardi 15 avril 2003 11:57

C'est vrai que j'aime bien vivre à Puteaux : quand on a 1 enfant, on fait pâlir de jalousie les amies quand on leur annonce le coût des inscriptions en conservatoire, atelier, voyages, séjour à la Clusaz ou en Corse...
Il faut reconnaître que les familles ont de réels avantages à habiter Puteaux ! Et ça, merci la mairie !

Maintenant ce qui vraiment me chiffonne c'est qu'à Puteaux, le maire arrive à anticiper mes pensées.
Je m'explique : quand on me demande mon avis, j'ai la réponse avant même d'avoir eu le temps de la donner...

exemples : il y a quelques temps, on a demandé aux habitants de la colline -dont je fais partie- notre avis sur le stationnement dans le quartier : souhaiterions nous la mise en place de parcmètres pour que les employés de la Défense ne squattent plus les emplacements de parking dans la rue, avec en contrepartie le paiement d'une redevance.
Bon, d'accord, je ne me suis pas précipitée le soir même pour répondre ( il n'y avait pas de date limite de retour de questionnaire), et le temps d'en blablater avec mon mari, les voisins... j'avais déjà la réponse du maire, désolé que nous n'ayons pas répondu favorablement. J'ai donc jeté mon papier à la poubelle.

Peu de temps après, la question du fameux xième palais du macramé ou du tarot, je ne sais plus (cinéma je crois), à laquelle tout le quartier est opposé... je sais, on ne sait pas reconnaître ce qui est beau, pardon, ruisselant de beauté ! J'ajoute que je vais régulièrement au ciné des 4 temps sans jamais penser que c'est un endroit à risques (inconsciente que je suis!)
Survolant Puteaux info, j'apprends que la maquette de ce palais est consultable à la Mairie, avec un livre supposé recueillir les avis des Putéoliens. J'y vais un peu plus tard (aïe, c'est vrai, je bosse et n'ai pas tout mon temps de libre), cherche, et ne trouve rien ? Je demande à l'accueil, et là, flûte, j'apprends que l'opération est terminée...

l'an dernier, déjà, le maire a consulté les parents des enfants fréquentant le "conservatoire" ( la ruine rafistolée à coup de peinture pour masquer les fissures et dont le statut des enseignants est assez surprenant), afin de savoir si nous préférions que les examens d'instrument aient lieu en mars plutôt qu'en juin, afin de ne pas pénaliser ceux qui passent le bac ou le brevet.
Comme grand nombre de parents, du moins j' en avais l'impression, ( je blablate toujours en attendant la fin des cours avec les autre mamans) j'ai répondu que je préférais le maintien en juin, sachant que la majorité des élèves sont jeunes et pas encore en âge de passer le bac, et qu'il est plus dur de motiver nos chers petits une fois les examens passés. A la rentrée, surprise: les examens ont bien eu lieu en mars...

Par contre, je m'interroge encore sur les travaux pharaoniques de la place de la mairie, et je n'ai toujours pas vraiment compris ce qu'on y faisait : volonté d'empêcher les jeunes de jouer au foot sur l'esplanade ??? Pourtant, ils ne sont pas gênants et ne font peur à personne, en tout cas, pas à moi! Mais c'est vrai: quelle horreur, des jeunes dehors et qui s'amusent au vu et au sus de la population et de ses édiles... ils seraient mieux dans une cave, ça ferait plus propre ?

En attendant, voilà 2 ans que la piscine de l'Ile est fermée, et cet été, mon enfant ira encore à celle de Rueil ou de Nanterre, plus loin, certes, mais ouverte! Doit-on prévoir sa réouverture avant les prochaines élections municipales ?
Bon, sur ce, j'attends la prochaine enquête de la mairie pour voir si j'arrive à répondre avant que les résultats en soient connus ! je m'entraîne pour être le nouveau Lucky Luke qui tire plus vite que son ombre !

Calamity Jane



>lundi 14 avril 2003 13:05

Je me suis particulièrement régalée à la lecture du dernier journal de Puteaux (j'ai envie de dire : le journal du Maire). Quand on connait votre site, Christophe, on décelle des choses écrites qui vous concernent directement (les petits fours...), comme si ce journal ne servait qu'à vous répondre !!! Quelle place vous avez prise dans notre ville avec votre site ... c'est tout-à-fait étonnant !
Pour le reste, le compte-rendu du conseil reste assez flou, on donne par-ci par-là un chiffre (le pourcentage de la taxe d'habitation et des impôts locaux, d'accord, mais ça fait combien, au juste, en euros ?), bref, on nous manipule. Sauf que, de plus en plus fréquemment, le lecteur, il a fait des études supérieures, et les budgets, il en fait au bureau !
J'ai beaucoup ri de voir que Reine Denoulet se retrouvait Directrice de la publication donc responsable juridiquement (c'est une vraie responsabilité et c'est le Maire qui devrait la prendre). Le pion sur l'échiquier a t-il compris ce que ça impliquait en cas de litige ?
Je crois que parfois, le maire et sa fille se moquent des putéoliens qui ne sont peut-être plus aussi manipulables qu'il y a 20 ans...
En tous les cas, ce qui en ressort, c'est que le maire fait des dépenses somptuaires (les derniers qui ne l'auraient pas encore remarqué le sauront avec ce numéro), se justifie de tout en mettant le problème de la rétrocession aux villes pauvres à toutes les sauces (je pensais qu'on donnait plus en fait, je ne suis pas effrayée du montant) et finalement, ne trouve pas de raison à un telle augmentation des impôts locaux.
Non, Monsieur le Maire, votre explication sur l'augmentation des impôts ne me satisfait pas. Et nous sommes un certain nombre de proches de l'UMP à ne pas être dupes, et à penser qu'il serait peut-être temps de laisser la place à quelqu'un de l'UMP de plus jeune qui apporte un regard neuf et une gestion au cordeau.
Pour l'anecdote, une amie est arrivée à récupérer un deuxième carton d'invitation pour retourner une deuxième fois au pot somptaire à la mairie en début d'année (c'est un vrai trafic dans toute la ville !). Comme elle avait peur que l'on remarque qu'elle profitait honteusement d'une deuxième invitation, elle baissait le nez. Elle l'a vite relevé en se rendant compte qu'elle retrouvait beaucoup de gens qui étaient déjà venus l'avant veille...Première économie : ne faire qu'un cocktail en évitant les doublons.
Ca me rappelle un peu la Rome décadente où l'on scandait : "du pain et des jeux" pour tenir la population.
E.

Vous me faites beaucoup trop d'honneur en écrivant que "Puteaux Infos" me répond. En fait, l'anecdote des petits fours est tirée d'une tribune libre de la conseillère municipale socialiste Nadine Jeanne, publiée dans le magazine municipal de février et consacrée au coût des réceptions de la ville. On avait bien compris que cette histoire de petits fours n'était qu'un exemple pour illustrer la gabegie municipale en ce domaine comme dans d'autres. Le maire tente de s'en sortir par une pirouette, comme à son habitude. Ce jeu a longtemps fait rire, ça agace désormais les Putéoliens.

Vous avez raison de dire que les gens ne sont pas aussi manipulables qu'il y a 20 ans. La sociologie de Puteaux a changé. Beaucoup d'habitants, notamment de jeunes couples, sont venus s'installer récemment dans notre ville. Le clientélisme "à papa" a plutôt tendance à les répulser. Ce clientélisme est puissant, il a fonctionné, il fonctionnera encore... mais il n'aura pas les mêmes effets à l'avenir.

Puteaux peut donc -et oui !- basculer. Mais je ne crois pas à l'arrivée d'un "jeune de l'UMP au regard neuf". Il serait aussitôt réduit en bouillie par le clan. A la mairie, il n'y a qu'un seul parti : le parti ceccaldiste. Qui d'ailleurs a déjà vu des militants UMP à Puteaux (je ne compte pas les employés recrutés pour distribuer les tracts pendant les élections !). NON... le changement ne peut venir que de l'opposition. Une opposition sérieuse, réaliste, pragmatique... Une opposition qui aura à donner un projet à une ville atrophiée, malgré sa richesse, par 35 ans d'une fausse baronnie.
Christophe Grébert



>dimanche 13 avril 2003 16:44

Quand Puteaux Infos s'inspire de MonPuteaux.com :
Le 27 mars, vous avez publié un article sur les cours d'alphabétisation pour adultes dispensés par l'Association de la Maison des Travailleurs Immigrés de Puteaux.
Dans son édition du mois d'avril, Puteaux Infos lui consacre un article en page 11.
Le service communication de la mairie se serait-il inspiré de votre article pour traiter ce thème ? Dans ce cas, la règle usuelle veut que l'on cite sa source.
Mais peut-être que le service communication de la mairie n'ose pas avouer qu'il consulte en cachette le site MonPuteaux.com malgré l'interdiction de Monsieur le Maire ou craint-il de faire de la publicité à un site non municipal d'information sur la ville ?
Ceci démontre la pertinence des sujets dont vous parlez et valide le bien-fondé de votre site.
X.

Tout cela je pense est le fruit du hasard. Par ailleurs, je vous assure : je n'ai pas d'espion au service com. de la ville ! Personne ne me dit à l'avance quel sera le contenu du Puteaux Infos :o)
Je constate que les efforts produits par la mairie en direction des jeunes putéoliens ne produisent pas tous les effets espérés. La mairie, au lieu de rester sourde aux critiques, devrait se poser la question de l'efficacité de sa politique.
Ainsi la majorité municipale cite souvent en exemple les voyages offerts par la ville ? D'accord, "les voyages forment la jeunesse"... Mais en réalité, quel est le pourcentage de jeunes putéoliens qui profitent de ces superbes et coûteuses expéditions ? S'assure-t-on, par exemple, que ce ne sont pas les mêmes qui partent... cet hiver en Laponie, l'été prochain en Ecosse... et l'année suivante en Sicile ? Je me pose la question, simplement. J'attends, comme vous, la réponse de NOS élus.
Christophe Grébert



>dimanche 13 avril 2003 16:35

Dans son édition du mois d'avril, Puteaux Infos publie en page 7 un article intitulé « Commentaires sur les orientations budgétaires ».
En fait, l'essentiel de l'article est consacré à dire tout le mal que pense la majorité UMP de la péréquation qui saignerait les finances de la ville.
Il fut un temps où Puteaux Infos illustrait de graphiques l'article consacré au budget communal. Il est vrai qu'un graphique est souvent plus parlant, qu'un long discours.
Un graphique des recettes et un autre des dépenses permettrait de visualiser et relativiser la charge effective de cette péréquation par rapport aux produits de la taxe professionnelle et des placements financiers de la ville ; alors qu'un discours avec des chiffres impressionnants permet de passer sous silence d'autres chiffres encore plus impressionnants.
Pourquoi ne pas indiquer le produit de la taxe professionnelle sur les dix dernières années ?
Pourquoi ne pas indiquer le produit des placements financiers sur les dix dernières années ?
Pourquoi ne pas indiquer le montant des placements financiers ?
Il faut rappeler que le maire et son premier adjoint sont tous les deux parlementaires UMP. Les pouvoirs exécutif et législatif sont exercés par l'UMP qui dispose de la majorité absolue aux deux chambres du parlement. Nos deux élus parlementaires peuvent donc déposer sur le bureau de leurs assemblées respectives une proposition de loi pour abroger cette péréquation. Ce qu'une loi a fait ; une autre peut le défaire.
Mesdames et Messieurs les conseillers d'opposition, lorsque Monsieur le Maire vous parlera de cet impôt socialiste, dites-lui qu'il ne tient qu'à lui et ses amis de le supprimer !
X.



>samedi 12 avril 2003 17:29

en effet, pourquoi faire des travaux de voirie somptuaires rue de brazza alors que la deuxieme partie de la rue jean jaures (direction suresnes) en a vraiment besoin...trop de kebab peut etre ?
C.

 

>samedi 12 avril 2003 9:50

Il y a eu la guerre à la résidence Cartault ? un obus ? une bombe ? et nous n'étions pas au courant ?
En effet, il n'y a plus de pelouse, plus d'arbres... mais que s'est-il passé !? le temps de la reconstruction n'a pas traîné, quoi qu'il en soit : béton, béton... plus rien ne dépasse... quel manque de gout !!!
la rue Brazza, si belle, ressemblera t-elle à cela ?
Les habitants de cette ville et plus particulièrement de cette résidence se sont ils réveillés un matin....en constatant les dégâts? ce qui induirait qu'ils n'aient put intervenir à temps pour empêcher cela, ou me trompe-je...? les gens ne sont-ils tout simplement pas intéressés, motivés, à défendre la moindre parcelle d'herbe et d'arbre, leur donnant de l'oxygène et du plaisir aux yeux... pour eux, leurs enfants, leurs petits-enfants?
Cela dit les arbres c'est comme les têtes, si ça dépasse c'est l'anarchie !!!
K



>vendredi 11 avril 2003 23:29

2 extraits de la page "présentation du conseil municipal des enfants" sur le site de la mairie. Côté orthographe et grammaire, il est pas doué le rédacteur :
- "dont ils connaissent bien les besooins et les aspirations".
- "Les jeunes élus sont d'autant plus représentatifs, que le conseil réunit des enfants d'origines sociales et culturelles différentes, issus des divers quartiers de Puteaux, et dont les centres d'intérêts, la sensibilité ou les motivations sont variée".
J.



>vendredi 11 avril 2003 13:01

Merci à L. pour son témoignage du 2 avril sur l'école de la République. Nous avons décidé de déménager, parce que nos enfants dépendent de cette école et nous ne voulons pas les y faire scolariser. A Puteaux, ville richissime, on ne devrait pas tolérer une école dans cet état. Déjà qu'élever ici une famille nombreuse relève de l'exploit... Pas un parc de proximité digne de ce nom, il faut prendre la voiture pour aller au Prè Catelan, au Bois Préau, à St Cloud, à Courbevoie..... Pas une rue piétonne, pas une piste cyclable.... Qualité de vie = 0, qualité de l'air = 0-.
Si en plus les écoles sont pourries, alors là, STOP. Pour nous le plus important ce sont les enfants !
K.

Et bien ! il faut que cette école de la République soit dans un sale état pour que cela pousse des parents à déménager ! Voilà un dossier sur lequel la mairie devrait se pencher de manière urgente. Mais peut-être est-ce déjà le cas.
Pour ce qui est des rues piétonnes... c'est le chemin que semble prendre le quartier situé entre le théâtre et le marché Chantecoq. La rénovation de la rue Jean Jaurès en est la première étape.
Pour les pistes cyclables... c'est vrai, c'est limité. Il en existe une seule sur les quais entre le pont de Puteaux et Suresnes. La circulation à vélo est aussi autorisée sur une partie -seulement- de l'île. Il y a là certainement encore beaucoup à faire. Le refus de Puteaux de participer pleinement au projet de transformation du boulevard circulaire de La Défense en boulevard urbain avec feux, arbres et pistes cyclables n'est pas un bon signe.
Christophe Grébert



>vendredi 11 avril 2003 11:06

n'y a-t-il pas des quartiers plus prioritiares que la rue de brazza à refaire ? au fait qui habite cette rue pour qu'on y fasse autant de travaux ?
J.




>vendredi 11 avril 2003 10:23


Les sommes dépensées par la mairie pour la rénovation de la rue de Brazza donnent le vertige (presque 1 million d'euros).
La ville est riche ; mais il me semble que notre argent pourrait être mieux utilisé.
Avec cette somme, il serait possible de rénover plusieurs rues de la ville, dont certaines le méritent davantage en utilisant des matériaux certes moins « ruisselants de beauté », mais tout aussi fonctionnels et surtout moins onéreux.
Les seuls bénéficiaires de cette opération de prestige seront les résidents de cette rue, c'est à dire une centaine de personnes.
Ne serait-il pas possible de faire des économies sur les dépenses somptuaires engagées par la ville depuis quelques années ?
Cela permettrait de ne pas augmenter nos impôts locaux.
Un contribuable putéolien.

 


>jeudi 10 avril 2003 10:41

POISSON D'AVRIL...
Quelqu'un sur le forum disait, qu'habitué aux délires de notre maire qu'il s'y était laissé prendre. Pour faire amende honorable, je dois dire que moi aussi. Ce qui me fait le plus rire c'est celui qui s'est fait prendre et qui dénonce ce poisson d'avril de mauvais gout. le pauvre en retartine une couche. on doit etre quelques uns à s'etre fait piéger, on en fait pas une maladie ! là ou c'est inquiétant c'est que ça ait pu nous sembler plausible. Ou en sommes nous....
Delestaque
(l'Estaque , pas La Ciotat et.... la pétanque!)

 

>jeudi 10 avril 2003 10:31

LE MAGOT DE PUTEAUX...
Qui peut, au sujet de ce tresor de guerre nous aider à y voir clair ?
Est il normal qu'une municipalité engrange de telles sommes alors que d'autres sont pauvres, est il normal d'augmenter les impots dans ce cas, il ne me semble pas qu'une municipalité ait pour vocation de tésauriser de telles sommes, il ne me semble pas que ce soit sa fonction première. La somme est monumentalement honteuse, on va peut etre aussi construire un Palais du Fric avec cet argent ?
Delestaque

 

>mercredi 09 avril 2003 8:32

Dans un article consacré à notre conseillère générale, vous nous informez qu'elle n'intervient pas lors des séances du conseil général.
Lors de la campagne électorale, la majorité municipale nous expliquait qu'il fallait voter pour elle, car elle seule pourrait obtenir des aides du conseil général. Qu'a t'elle obtenue ? Apparemment pas grand chose !
Mais peut-être a t-elle été choisie pour garder au chaud la place du titulaire habituel.
Il est vrai que si un jeune conseiller ambitieux avait été élu, il aurait pu ne pas céder le cas échéant sa place au titulaire habituel ; prenant exemple sur le suppléant devenu député de Neuilly-Puteaux en 1993 et ne voulant plus laisser sa place en 1995 lorsque le ministre voulut retrouver son siège. Pour résoudre ce blocage, il fallut l'intervention du président du conseil général des Hauts de Seine pour lui trouver une place de sénateur, permettant ainsi à l'ex ministre de retrouver son siège de député.
J.

Allons donc ! Pensez-vous que notre maire est capable de tels traficotages !!?? pfff :;-)
C.



>mardi 08 avril 2003 22:47

Une petite remarque à propos du forum agora du site de la mairie :
Je trouve que le rédacteur des courriers aurait pu faire un effort pour changer de style d'un message à l'autre. En effet, vous n'avez pas remarqué que le style et le vocabulaire employés dans pratiquement tous les messages sont étrangement identiques ? Il ne faut pas avoir bac+5 (loin de là !) pour s'en rendre compte. J'en conclu donc qu'il y a un unique rédacteur pour toutes ces missives, ne pensez-vous pas ?
MT

Je ne sais pas... mais je vous assure que ce n'est pas le cas ici ! :o)
C.

 

>mardi 08 avril 2003 10:33

La baisse des impôts était effectivement au programme de la Droite. Mais ne sont concernés que les impôts sur le revenu payés directement à L'Etat. Compte-tenu des nouveaux transferts de compétences de l'Etat vers les régions et les départements sans financement équitable, on peut s'attendre à une flambée de la fiscalité locale ce qui inquiète tous les élus y compris ceux de Droite. Ceci dit, rien à Puteaux ne justifie l'augmentation de la part communale des impôts locaux !
Un conseiller municipal





>lundi 07 avril 2003 22:52


Je viens d'apprendre que pour l'année prochaine les impots locaux vont augmenter de 2.8%.
lors des derniéres élections présidentielles, j'ai voté pour un candidat qui s'engageait à diminuer la pression fiscale,et oui cher christophe j'ai voté à droite !
Pourquoi un maire, du meme bord politique, fait il le contraire?
vous voyez meme les gens de droite consultent, avec plaisir, votre site... Quel succés!
J.



>lundi 07 avril 2003 21:42

Une question, peut-être naïve.
Pourquoi est-ce que vous, Christophe, les conseillers municipaux d'opposition ou les diverses personnes attaquées par le clan Ceccaldi ne saisissez vous pas la justice ?
Sur de nombreux points.
Sur le fait que le caractère public des séances du conseil municipal n'est pas respecté. Sur le fait que le maire laisse le plus souvent ses partisans huer les conseillers d'opposition lorsqu'ils interviennent en conseilmunicipal . Sur le fait que des droits de réponse sont refusés sur le site de la mairie et dans Puteaux infos. Sur le fait que l'oppostion n'a pas de tribune sur le site de la mairie.
Les insultes publiques, voire les menaces voilées dont vous faites l'objet sur le site de la mairie, peuvent aussi faire l'objet de poursuites !
La France n'est tout de même pas une république bananière.
Un clan ne doit pas pouvoir impunément violer ou contourner les lois, presque quotidiennement à son avantage.
Encore faut-il peut-être que la justice soit saisie.
Bernard



>lundi 07 avril 2003 11:45

Bonjour,
Je constate depuis plusieurs mois déjà que le fleuriste de la rue ... gare de façon quasi-permanente sa camionnette sur le trottoir en face de sa boutique. Ce commerçant bénéficie en effet d'une clé lui permettant de déplacer les bornes qui empêchent les voitures de se garer sur le trottoir. Depuis plusieurs jours, il fait de même avec son véhicule particulier, privant ainsi les piétons d'un espace qui leur est dédié.
A qui doit-on s'adresser pour faire constater cet abus ? En effet, si l'accès au trottoir se justifie pour la livraison d'une boutique, il ne peut à l'évidence servir de parking permanent (sauf place réservée à cet effet, ce qui n'est pas le cas ici... puisque ce n'est pas une place mais un trottoir !).
M.

ah ! les problèmes de stationnement... :o) Si vous pensez qu'il y a lieu de vous plaindre, vous devez vous adresser à la mairie. C'est elle qui a accordé une clé à ce commerçant. C'est à elle de lui faire comprendre que ce passe-droit à certaines limites. Comprenez aussi la situation des commerçants de Puteaux, comme les fleurites, qui ont besoin d'une camionnette pour leurs livraisons. La mairie supprime petit à petit les stationnements... sans proposer de solutions alternatives immédiates.
C.

 

>lundi 07 avril 2003 10:41

Qui sont les assistants parlementaires de notre sénateur et de sa fille ?
Ah la famille .........
J.

Votre remarque nous donne l'occasion de rappeler ce que gagnent les sénateurs et les députés....

Le Sénat sur son site nous l'explique en détail :

- il y a pour commencer une indemnité mensuelle de base de 5.205,59 €. (montant brut au 1er décembre 2002),
- s'y ajoutent une indemnité de résidence de 156,17 €. et une indemnité de fonction de 1.330,44 € .
- en outre, les sénateurs reçoivent une indemnité spéciale destinée à faire face à leurs frais de mandat (rémunération du personnel de secrétariat, location d’une permanence, équipement de bureau, etc.). Cette indemnité s’élève au 1er janvier 2003 à 6.386,23 €.

Total : 13.078,43  €, soit environ 85.000 FF/mois

- Par ailleurs, chaque sénateur a la possibilité d'employer jusqu'à 3 assistants à temps plein ou 6 assistants en temps partiel. Les assistants sont recrutés directement par lui sans aucune autre contrainte. Beaucoup de parlementaires emploient des membres de leur famille (femme, enfants, neveux... ). Au 1er décembre 2002, la rémunération mensuelle brute de base d’un assistant employé à temps plein se monte à 2.275,36 €

Soit pour 3 assistants : 6.826,08  €, soit environ 45.000 FF/mois

- Il y a enfin les avantages matériels :
Chaque sénateur dispose d’un bureau individuel, d’un droit à la formation et d’une dotation micro-informatique. Il bénéficie d’un accès à Internet, à le droit à quatre lignes téléphoniques, à ’un forfait global de communications prises en charge par le Sénat, à deux télécopieurs, à la gratuité de l’affranchissement du courrier.
Pour leurs déplacements, les sénateurs disposent d’une carte de circulation SNCF valable sur l’ensemble du réseau et ils ont droit chaque année à 6 aller-retour en avion entre Paris et une destination métropolitaine située hors de leur circonscription.

Pour savoir ce que gagne un député, RDV sur le site de l'Assemblée Nationale :

- une indemnité de base mensuelle de 6.702,20 € (au 1er décembre 2002),
- une indemnité représentative de frais de mandat de 6.052 €.
- un crédit mensuel affecté à la rémunération de collaborateurs de 8.469 €.

+ les avantages matériels : bureau, téléphone, train gratuit, billets d'avion, etc...

Christophe Grébert


>vendredi 04 avril 2003 14:40

Monsieur,
en lisant votre site on voit bien que vous n'êtes qu'un perturbateur patenté. Je soutiens le maire et je suis parfaitement d'accord pour que vous n'accèdiez pas à la tribune du Conseil municipal. Vous dites que vous avez écrit au ministre de l'Intérieur, et bien je vais faire pareil pour que l'on vous empèche de venir avec votre tempérament perturber le conseil.
B.

Perturbateur "patenté"... ou "pas tenté" ? Effectivement, je suis indépendant de la mairie : je ne suis pas employé municipal, aucun membre de ma famille ne l'est, je n'habite pas un logement HLM, etc, etc...
Si c'est votre cas, je comprends votre courriel. Et sachez que je suis de tout coeur avec vous : je soutiens les 2.000 employés municipaux de Puteaux !
Mais si je peux vous donner un conseil... faites attention à ce que vous écrivez : vous êtes en train de nous expliquer -noir sur blanc- que le maire m'empêche intentionnellement d'entrer dans la mairie ! Comme c'est illégal... ce n'est pas le soutenir que de l'avouer et même de le revendiquer ! :o)
CG




>vendredi 04 avril 2003 13:47

Je voudrais réagir à propos du projet de construction d'un creche et du parking rue saulnier :

Premièrement : quand on connait les difficultés de recrutement en personnel qualifié nécessaire à l'ouverture d'une crèche et surtout son coût, construction, fonctionnement etc... ne serait-il pas mieux de créer une allocation municipale pour la garde d'enfant chez une assitante maternnelle agrée, il exite déjà une allocation municipale de garde d'enfant mais celle-ci ne s'applique que pour la garde à domicile chez les parents.

Deuxièmement : je demande à tous les putéoliens de se rendrent rue saulnier le vendredi vers 13 heures. vous verrez les gens de confessions musulmanes, du fait de l'etroitesse de leur lieux de culte, être obligés de prier sur la route. La circulation se trouve bloquée pendant 3/4 heures environ.
Le fait de construire un parking même souterrain à cet endroit va carrément empêcher ces personnes de pratiquer leur culte. J'espère que les responsables de la communauté ont été au moins consultés.
Bien à vous
F.M.

 

>vendredi 04 avril 2003 12:54

C'est effectivement une idée bizarre, Christophe, de bâtir une crêche dans une ville ou il y a du bruit et de la pollution. D'ailleurs, la municipalité devrait suivre tes conseils et construire les crêches de la ville en Lozère, région calme et peu polluée où les enfants seront à l'abri de toutes ces nuisances. Non, vraiment, ta mauvaise foi dépasse les limites.
Sur cette bonne idée, il ne faut plus construire de parkings sous les immeubles en construction, parce que, christophe, proposer à des gens de vivre "à côté d'un parking polluant et bruyant peut sembler une idée bizarre..."
G.

Malgré ma mauvaise foi, vous voyez, je passe votre message... :o)))))
Je vous comprends ! Mais mon interrogation portait plutôt sur la part d'improvisation de la mairie. Elle annonce la construction d'un parking, puis soudain, elle ajoute une crèche au projet. Alors que par ailleurs un autre projet de crèche vient d'être abandonné rue Benoît Malon, faute d'autorisation administrative. Ma question est la suivante : en matière d'aménagement de la ville et d'équipements publics, la mairie ne fait-elle pas un peu n'importe quoi ? On ne sent pas de ligne directrice, de logique globale. On pose un parking là, une crèche ici... On dépose des permis de construire... on les retire... on abandonne des projets... on en annonce d'autres... Tout cela sans concertation et sans discussion portée sur la place publique (le conseil municipal a découvert en séance ce nouveau projet de crèche !!!).
C'est ma question ! Le débat est ouvert.
Christophe Grébert



>vendredi 04 avril 2003 8:36

A propos de l'équipement saulnier godefroy :

Le parking sera souterrain : les "nuisances" seront donc minimes ! en revanche, ce parking peut s'avérer utile pour les parents qui améneront leurs enfants à l'un des équipement prévus (crèches, jardin d'enfants, centre de loisirs) et sera apprécié des Putéoliens qui viendront faire des courses dans le quartier. Pour une fois, un projet qui répond aux attentes des citoyens !
signé : un conseiller municipal pourtant d'opposition



>vendredi 04 avril 2003 8:34

Suite à votre dernier article ("une nouvelle attaque de la mairie contre moi"), je me suis connecté sur le site de la mairie pour lire la prose du maire dans son intégralité.
J'en suis abasourdi ... autant par celui qui vous concerne que celui de l'homme à la queue de cheval, agresseur de femmes.
Il devrait se reconvertir ... certains passages, dignes d'un polar, pourraient prêter à rire ... si la vie d'un homme (la votre) n'était pas en jeu...
Dans un trac récent, il s'insurgeait contre ceux qui semaient la haine et étaient à l'origine d'un passage à l'acte ... c'est ni plus ni moins ce qu'il fait aujourd'hui.
J'ai du mal à comprendre les motivations de telles publications sur le site de la mairie ... si ce n'est vous faire encore plus de publicité et augmenter le nombre de vos sympathisants ... et attiser la haine à votre encontre chez d'autres.
Jusqu'à présent, il pouvait maîtriser son opposition politique en limitant son pouvoir de nuisance ; avec vous et votre site web, il ne peut plus exercer ce contrôle conventionnel, alors il essaie de vous dénigrer par tous les moyens et de vous intimider ...
J'exprime toute ma sympathie à l'homme et au combat que vous menez ... j'admire votre persévérance ... mais je suis très inquiet pour votre intégrité physique ... il me semble tout à fait capable d'être à l'origine d'une bastonnade ...
J.



>jeudi 03 avril 2003 18:33

La mairie parle de moi dans sa page "Flash actu", quel honneur ! Je suis "l'agresseur de femmes" ! Probablement par inadvertance quelques erreurs se sont glissées dans l'article communal. Mais qui oserait mettre en doute la bonne foi des rédacteurs du site municipal ?!

La mairie écrit "Voilà ce qui arrive, quand la municipalité, par rigorisme démocratique, laisse pénétrer, dans la tribune un exalté agressif (sic)". Mais tout ceux qui en ont fait l'expérience savent qu'assister au conseil municipal relève de la mission impossible : Je suis arrivé à 18h10, les tribunes étaient déjà combles. Plusieurs personnes attendaient à l'extérieur.

Le "rigorisme démocratique" a alors voulu qu'on fasse, sous mes yeux, entrer dans la tribune du public 2 employées municipales qui étaient arrivées bien après tout le monde...

Le "rigorisme démocratique" a aussi voulu que, sous mes yeux, les portes de la tribune soient fermées durant tout le conseil, ce qui est contraire aux Lois démocratiques.

Je suis accusé par la mairie d'avoir éteint la cigarette d'une dame. Mais pourquoi mes accusateurs oublient-ils de préciser que, bien sûr sans agressivité aucune, je lui avait auparavant fait remarquer qu'elle fumait dans un lieu public. Je lui ai parlé de la loi Evin. Puis je lui ai poliment demandé d'arrêter de fumer. Elle a refusé, estimant être dans son droit le plus total. Nous avons échangé nos points de vues durant un bon moment.
Effectivement, je lui ai retirée la cigarette de sa bouche. Effectivement, j'ai éteint la cigarette, avant de la rendre à la dame. Mais non... je n'ai pas dirigé la cigarette vers son visage. Cela n'est qu'un mensonge...

Passons sur les brutalités de la sécurité municipale.

J'ai été poussé violemment vers le hall. On m'a ordonné de sortir, en m'accusant d'avoir écrasé la cigarette sur le visage d'une dame. Une personne a crié tellement fort devant tout le monde et longtemps... que là il y en a des témoins !
Une autre m'a répété trois fois "Vous n'êtes pas un homme". Il m'a fallut un moment pour comprendre qu'il s'agissait d'une provocation. Mais nous ne fonctionnons pas de la même manière...
Pour ma sécurité et ne pas me laisser au milieu de cette meute, la police municipale m'a entraîné au commissariat (comment aurais-je pu fuir comme le prétend la mairie puisque je suis emmené ? La contradiction ne gêne personne).

Au commissariat, un policier national m'entend. J'explique ce que je vous ai dit. Puis la dame arrive, veut porter plainte. Elle affirme être "une simple citoyenne qui assiste pour la première fois au conseil municipal". Ah oui ? N'est-elle pas plutôt une employée municipale (ce que j'apprendrai quelques jours plus tard) ? La police refuse de prendre sa plainte, car il n'y a rien. Effectivement, je ne l'ai, à aucun moment, touchée. Donc : simple dépôt de main courante.

Mais voilà, cette dame revient le lendemain matin. Elle insiste fortement. La plainte est finalement prise par le policier de service. Y figurent des faits mensongers pour lesquels je porte plainte à mon tour : elle affirme notamment qu'elle aurait accepté d'éteindre sa cigarette. Ce qui contredit encore une fois la version municipale : pourquoi aurait-elle accepté de l'éteindre alors que je lui aurait arrachée ? Elle affirme que je l'ai menacée.

Autre étrangeté dans le texte publié sur le site de la mairie : on y prétend que je me suis tourné vers une autre personne pour l'agresser verbalement. C'est un fait nouveau non entendu jusqu'alors et qui ne figure pas dans la plainte !

Bref... Je regrette mon geste (celui d'avoir retiré la cigarette de la bouche de la dame). Mais j'affirme ici que je n'ai menacé personne. Mais le regret principal est de ne pas voir coexister paisiblement fumeurs, femmes enceintes et enfants dans un respect solidaire, ce n'est en effet pas moins d'une vingtaine de fumeurs que je croise quotidiennement dans le métro.

David

"Rigorisme démocratique" !!!!! Quelle rigolade !!!!!

Merci pour ce témoignage. La morale de l'histoire, c'est que face à 50 employés municipaux et ceccaldistes énervés (on ne va pas dire "militants UMP" ... ce serait désobligeant pour le grand mouvement de Jacques Chirac et d'Alain Juppé), il faut rester zen... et ne pas céder aux provocations.

Pour info, voici le texte diffusé le 2 avril sur le site municipal :

"Dans la tribune du conseil municipal, l'agresseur de femmes
Lors de la même séance du conseil municipal du 27 mars, un homme dans la tribune est saisi de gestes désordonnés. Il porte une queue de cheval. Dans la salle en dessous ses amis croulent sous l’argumentation contraire.
La séance terminée, il se précipite dans le couloir. Il aperçoit une dame qui vient de porter une cigarette à la bouche. Il la lui arrache. Il dirige la cigarette allumée vers son visage. Un saut en arrière la protège. Dans un mouvement de rage, il écrase la cigarette contre le mur. On peut voir la tache. Ce n’est pas fini. Il se tourne vers une autre personne qu'il agresse verbalement.
Il menace. Il fuit. Il se retrouve au Commissariat.
Voilà ce qui arrive, quand la municipalité, par rigorisme démocratique, laisse pénétrer, dans la tribune, un exalté agressif.
"


Même si ce n'est pas signé (le courage n'est pas son fort), on reconnait bien là le style habituel du rédacteur fou du site municipal : "saisi de gestes désordonnées", "il porte une queue de cheval" (dans sa perversion, quel sens y met-il ?), "dans un mouvement de rage", "il agresse", "il menace", "il fuit", cet "exalté agressif"... Toujours le même phrasé... le même vocaculaire... la même manière malsaine de jouer sur les insinuations et les amalgames.
J
e rêve de faire analyser ses textes par un psychiatre ! A ce niveau, cela relève en effet de la seule médecine.

Mon Cher David, vous voilà devenu une nouvelle cible du maire. Dites moi, à force de se mettre à dos tous ses administrés, lui restera-t-il des partisans encore longtemps :o))
Pour le reste, ne vous inquietez pas... Cela fait 1 an que je lui dis ses 4 vérités à not' bon vieux maire... et je suis toujours là !

On imagine que la mairie cherche des témoignages contre vous. Mais le problème pour elle... c'est que tous les témoins sont des employés municipaux ou des parents d'employés municipaux !!! héhé... la mairie est prise à son propre (et triste) piège.

Christophe Grébert



>jeudi 03 avril 2003 15:55

J'habite Puteaux depuis 1984 et ma fois j'ai vu la ville se transformer, en bien et c'est tant mieux. Ce qui m'attriste, c'est de ne pas trouver un site internet totalement apolitique qui parle uniquement de la ville et non pas de ses dirigeants. Alors entre "monputeaux.com" et "mairie de puteaux.com"/// je préfère arpenter les rues de ma commune et me faire ma propre opinion.
Patrick

L'un n'empêche pas l'autre... vous pouvez arpenter les rues... et visiter mon site ! :o)))
Christophe




>jeudi 03 avril 2003 10:06

J'habite Puteaux depuis 3 ans pour des raisons professionnelles et consulte régulièrement votre site depuis sa création.
J'avoue que depuis l'été dernier et jusqu'à la fin de l'année, j'avais du mal à suivre cette petite guéguerre qui vous opposait personnellement aux autorités Putéoliennes car souvent les arguments et le niveau du débat étaient puérils.
Mais là, depuis la galette des rois, et toutes les péripéties qui ont suivies, je guette fébrilement toutes les mises à jour de votre site afin de me délecter de l'Histoire décadente de la famille gérante (régnante ?).

Bravo pour votre poisson d'Avril : "Ils" ont osé déléguer un grand C... pour protester contre l'utilisation d'une photo du palais des festivals !!!
Merci de représenter avec brio, le poil à gratter de cette Ville.
J.

 

>jeudi 03 avril 2003 8:37

super des jeunes partent en laponie, mais combien sur l'ensemble des jeunes a puteaux ??? de + ils partent en laponie et en + apres on leur offre un repas, ils ont kel age ces jeunes ,oh 15 16 17 ans
cest marrant ca on ceccaldilise la jeune generation, donc pour en revenir au repas , toi tu le pauvre jeune con de base tu pars pas en laponie, donc ta pas le droit au repas, donc ta droit a koi ???
De + on peu apercevoir Mme ceccaldi sur les photos ce qui laisse presumer quelle aussi est parti en laponie, cool , mais bon la laponie cest pas la porte a coté et cest pas donné, une question son voyage elle la payé ???
alors jen viens a me demander si par moment on ne se sert pas du pretexte d'envoyer des jeunes en laponie pour pouvoir y aller soi meme, mais pardon je suis medisant et mauvaise langue.
la guez

Effectivement !
CG


>jeudi 03 avril 2003 8:37

Carte Omnisports : Quel est son objectif ?
La mairie a décidé d'imposer la détention de la carte Omnisports pour tous les adhérents des associations sportives de la ville.
Pour l'obtenir, il faut fournir à la mairie, deux photos d'identité (l'une pour la carte, l'autre est conservée par la mairie), un justificatif de domicile à Puteaux (conservé par la mairie) et des renseignements administratifs.
Ainsi pour chaque sportif, la mairie dispose d'information très personnelles : nom , prénom, adresse, date de naissance, lieu de naissance, photo d'identité, nom de son propriétaire et montant du loyer s'il a fourni une quittance de loyer pour justifier sa domiciliation à Puteaux, numéro de téléphone et montant de sa facture téléphonique s'il a fourni une facture téléphonique pour justifier sa domiciliation à Puteaux, idem pour la facture EDF-GDF...
La constitution d'un tel fichier est-elle légale ?
A t'il été déclaré à la CNIL ?
Sachant que la mairie dispose déjà d'informations personnelles et confidentielles pour tous ceux qui sont salariés par la ville, logés dans les HLM, bénéficiaires de prestations sociales ... on est en droit de s'interroger si elle ne cherche pas à ficher tous les habitants.
Lorsque dans quelques mois, la ville sera quadrillée, sous couvert de sécurité, par des centaines de caméras de surveillance, nos moindres faits et gestes seront enregistrés et fichés par la mairie.
Et la boucle sera bouclée !
Z.



>mercredi 02 avril 2003 23:00

Votre poisson d'avril était superbe, digne de la Canebière. Je m'y suis un peu laissé prendre et j'ai failli aller chercher cette plaque !!! Bravo.
E



>mercredi 02 avril 2003 11:21

L'école République est la "verrue" du quartier. Il nous a été dit qu'elle devait être rénovée depuis des années.
Les fenêtres sont vétustes, les peintures s'écaillent, le mobilier n'est pas remplacé, les rideaux qui protègent du soleil sont vieux de 20 ans, le Centre de loisirs est un nid à rats et quasiment tout nous semble à l'avenant.
N'y-a-t-il pas là une urgence à faire passer avant les Palais de la mode, de la culture voire une maison de la pêche pour 15 personnes ou un agrandissement d'un naturoscope déjà de bonne taille ?
L'école République n'est pas la seule dans cet état. Jean Jaurès ou Benoît Malon n'apparaissent pas en meilleur état. Est-ce dû à la population qu'accueillent ces écoles ? Nous, parents, souhaiterions que les établissements de nos enfants soient entretenus comme il conviendrait qu'ils le soient. Cela nous semble essentiel et cela n'est absolument pas le cas actuellement. Le respect des contribuables passe par celui de leurs enfants. Stop aux dépenses somptuaires qui n'abusent plus personne surtout quand nos impôts commencent à enfler démesurément.
Je précise que j'ai tenté de faire passer ce message en version "light" sur le site de la Mairie mais il s'est certainement perdu en route !!!
L.

 

>mercredi 02 avril 2003 9:50

Bonjour Christophe,
Voici la copie d'une contribution envoyée au forum du site internet de la Ville de Puteaux. Je doute qu'elle soit publiée mais je veux croire en une infime chance !
Cordialement,
MV.

« Madame, Monsieur,
Je consulte pour la première fois le site internet de la Ville de Puteaux, et souhaite pouvoir m'exprimer quant au contenu du forum de ce site.
Je suis assez surpris de ne pas retrouver de contribution de putéoliens opposés à votre décision d'interdire l'accès des non-putéoliens aux clubs sportifs de la ville.
En effet, membre du club de tennis depuis plus de 10 ans, j'ai entendu la détresse de nombreux membres n'appartenant pas à la ville (mais pourtant membre depuis parfois très longtemps) et qui ne vont pas pouvoir se réinscrire cette année.
J'entends également autour de moi les mêmes échos de protestations dans d'autres disciplines.
Ce constat soulève plusieurs questions :
- Pourquoi cette décision s'applique-t-elle à tous les clubs sans distinction alors que certains manquent d'adhérents (le club de tennis est désert tous les après-midi !) ?
- Pourquoi ne pas reconnaître que des adhérents vieux de 10, 20 ou parfois 30 ans dans un même club putéolien ont prouvé de ce fait leur attachement à la ville ?
- Pourquoi les hors-Puteaux qui travaillent dans notre ville n'ont-ils pas droit à un traitement particulier ? Le club de badminton de Suresnes prévoit par exemple des créneaux le midi pour permettre la pratique de ce sport aux salariés
environnants (principalement Dassault et Phillips). Les personnes qui travaillent dans notre ville
ne participent-elles pas à une création de richesses qui est la source principale des recettes fiscales de Puteaux ?
D'avance merci pour vos réponses à ces questions.
Cordialement,
MV»


 

>mercredi 02 avril 2003 9:35

A propos de votre poisson d'avril (le palais de la pétanque) : j'ai percuté hier soir seulement, après avoir bien disséminé l'info un peu partout. J'en ai ri toute la soirée. Seulement voilà : on est tellement habitué avec le Maire à des projets pharaoniques qu'à la limite, le projet n'était pas assez exagéré pour qu'on comprenne que c'était un poisson. Peut-être aurait-il fallu y aller un peu plus fort, en proposant plutôt un mémorial Céccaldi-Raynaud de la taille de la Pyramide de Khéops implanté directement sur le Rond-Point des Bergères, avec en projet d'y mettre le corps embaumé du Maire avec son ruban tricolore !!!

Continuez, surtout ! On ne pourrait plus vivre sans votre site...
Bien cordialement,
E.



>mercredi 02 avril 2003 4:34

monsieur grebert encore un mensonge de plus a votre credit, c'est une habitude avec vous.Prendre la photo du superbe PALAIS du festival de Cannes pour faire de la petanque un foi de plus vos reves vous guides.C'est un poisson d'avril de mauvais gout tout comme vous. A bientôt pour un nouveau mensonge a la UNE.
PL

Le "superbe" palais du festival ???? On a enfin trouvé quelqu'un qui aime le palais du festival de Cannes !!!!! Voilà donc d'où vient le mauvais goût de nos palais putéoliens !!!!! :o)))
Christophe Grébert



>mardi 01 avril 2003 13:52

La mairie a décidé de construire un nouveau palais à Puteaux, celui de la médiathèque.
Ne connaissant pas le contenu de ce projet, je ne porterai donc pas de jugement sur le fond.
Ce qui m'interpelle, c'est le lieu choisi et son architecture, puisqu'il s'agit d'un building de béton et de verre construit dans un quartier résidentiel en face de la mairie.
Sa hauteur et les matériaux choisis ne s'accordent en rien avec les pavillons et immeubles de taille réduite qui entourent l'îlot Montaigne où il va être érigé.
De plus, son implantation juste en face de l'entrée principale de la mairie va masquer le magnifique fronton de celle-ci.
Un peu de verdure, dans cette ville qui en manque tant, ne serait-il pas plus approprié à cet îlot ? Un espace vert avec des arbustes, des parterres de fleurs, un terrain de pétanque, des bancs serait plus adapté à ce quartier et mettrait en valeur notre belle mairie.
Cette idée a été récusée par la mairie sous prétexte qu'il avait déjà quelques mètres carrés de verdure à proximité et que c'était amplement suffisant. Alors que du béton, c'est ce qu'il manque le plus à Puteaux !
Après le Palais de la Culture, building de béton et de verre jouxtant et surplombant l'église Sainte Mathilde, nous allons avoir un autre palais qui jure avec son environnement immédiat.
Un amoureux des espaces verts.

 


>mardi 01 avril 2003 8:30

Lors de sa dernière séance, le conseil municipal a décidé de rénover la rue de Brazza en utilisant les mêmes matériaux que pour la rue Jean Jaurès. Avec ou sans les palmiers ?
Le choix de cette rue laisse perplexe dans la mesure où elle est bordée de jolis trottoirs pavés bien propres, agrémentée d'arbres et située dans un quartier résidentiel dans lequel aucune autre rue n'a fait l'objet de travaux à ce jour.
Pourtant, il y a dans la ville des rues commerçantes ou autres dont l'état justifierait des travaux de rénovation.
Le choix est d'autant plus curieux que dans quelques mois les travaux de construction du Palais de la Très Grande Médiathèque de l'îlot Montaigne situé le long de cette rue vont se traduire par le passage de camions et de bétonneuses qui vont abîmer les trottoirs fraîchement rénovés.
La raison est peut-être que cette rue est celle de quelques VIP du Puteaux d'en haut qui ne supportent plus d'user leurs mocassins vernis sur des trottoirs ordinaires et non agrémentés d'une flore exotique.
Signé : Un contribuable lassé de voir ses impôts locaux augmenter pour financer des travaux somptuaires.

 

VOUS AVEZ INTERNET... PENSEZ A CEUX QUI NE L'ONT PAS
ET QUI NE PEUVENT PAS CONSULTER CE SITE
IMPRIMEZ, PHOTOCOPIEZ ET FAITES CIRCULER LES INFOS DE MONPUTEAUX.COM

Lire l'avertissement